Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 11:38

    Jaws 3D.jpg

Réalisateur:

Joe Alves

 

Acteurs:

Dennis Quaid,

Bess Armstrong,

Simon MacCorkindale

 

Année:

1983

 

Pays :

Etats-Unis

 

Histoire:

Michael Brody et Sean Brody, les deux fils du chef de la police Martin Brody de la ville plaisancière d'Amity, ont bien grandis. Après que leur père ait affronté deux foix la terreur des mers, le Grand Requin Blanc, une espèce animale mangeuse d'hommes de plus de sept mètres de long, ils se sont installés en Floride où ils travaillent pour un célèbre parc aquatique englouti dans la mer, dirigé par Calvin Bouchard.
Peu de temps après l'ouverture du parc, l'équipe récupère dans les fonds marins un bébé requin...  

       

Avis: Le début des années 80 est marqué par la mode de l'image 3dimensions. Ainsi à l'époque, plusieurs films sortent au cinéma pourvus de ce gadget destiné à attirer les foules avides de sensations nouvelles: les troisiemes volets des sagas Vendredi 13, Amityville et donc Jaws. Cette technologie fait encore parfois des émules, en témoigne la sortie récente de Spy Kids 3D.  

     

L'inconvénient de ce procédé, c'est que des images 3D, sans le relief, c'est extremement moche et ça donne des couleurs et des plans étranges. Si V13-3 évitait au maximum le grotesque, Jaws 3D n'aura pas cette prétention. Aussi, dès l'intro et le générique, les lettres surgissent sur l'écran dans des couleurs criardes, et un poisson est dévoré dans un bruit loufoque et dans une position bizarre. Il fait bien entendu partie de mes fantasmes de voir un jour le film en 3D...  

      

L'histoire en elle-meme promettait pourtant beaucoup, notamment grace au cadre dans lequel elle se déroule. En effet, Jaws 3 se déroule dans un parc d'attractions aquatique; dauphins, tunnels sous marins, spectacles de ski nautiques...Bref, sur le papier, les possibilités sont multiples et alléchantes. Mais si l'idée de base est excellente, elle ne sera pas exploitée, malgrè quelques bonnes scenes. On retiendra ainsi des passages spectaculaires, comme la capture du jeune squale et l'attaque des tunnels aquatiques.

     

En revanche, d'autres scenes sombreront dans le ridicule le plus complet. S'il semble possible d'incomber quelques uns de ces ratés à la volonté spectaculaire de la 3D ,comme la mythique scene de l'homme se faisant macher (!) vu de l'intérieur de la gueule du requin (!!!), d'autres sont en revanche uniquement dues à une volonté apparente d'élargir le film à un public plus large: de fait, le requin ignorera de nombreuses victimes juste pour s'attaquer aux héros, et en ratera beaucoup d'autres...

     

Le requin en lui meme est vraiment mal fait, donnant une impression de plastique, mais est heureusement souvent caché par des images assez sombres. A l'instar de Peur Bleue, le requin est capable de nager  en marche arriere, apres avoir défoncé une grille a coups de nageoire caudale...N'oublions évidemment pas la fin du film, on il avancera sans mouvement pour percuter la vitre (encore une scene pour la 3D...).

     

Au final, Jaws 3D donne une immense impression de gâchis. En effet, dans un tel cadre, le film eut pu etre tres bon si un scénariste et un réalisateur de talent s'étaient penchés sur la question. On regrettera également la 3D, sans laquelle beaucoup des effets du film apparaissent bien ridicules.

     

Oscillant entre film d'aventure, film catastrophe et film pour enfants, Jaws 3 ne tient aucune des promesses offertes par ses deux prédécesseurs, et marque le début du déclin rapide de la saga.  

       

Note: 2/6

Repost 0
Published by Raoult Steeve - dans Jaws 3
commenter cet article