Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 23:22
shark_in_venice.jpgSHARK IN VENICE

Réalisateur
Danny Lerner
     
Acteurs:
Stephen Baldwin ;
Vanessa Johansson ;
Bashar Rahal;
Hilda van der Meulen ;
Giacomo Gonnella

Année:
2008
 
Pays :
Etats-Unis

L'histoire:
Un archéologue sous marin part à la recherche de son père, disparu alors qu'il effectuait une plongée sous la Cité des Doges. L'affaire semble liée au fabuleux trésor des Médicis, perdu depuis le XVIIIe siecle, tout comme la présence de requins mangeurs d'hommes...


Avis: Franchement, Nu Image a encore fait fort. Stock shots à outrance (toujours les memes d'ailleurs, on ne change pas une équipe qui gagne), souvent placés n'importe comment...L'exemple le plus marquant ? Imaginez le passage du requin de Jaws qui défonce la cabine de l'Orca, juste avant que Brody lui balance la bombonne dans la gueule : l'image du requin éclatant la paroi de verre et de bois a été reprise, et intégrée dans une attaque au beau milieu de l'eau  (encore que je ne suis pas certain: est ce l'image de Jaws ou son plagiat dans Shark Attack 3? faudra que je vérifie), et couplés avec des images de synthese, qui sont pires que dans Sharkman !

D'ailleurs, en plus des requins, certaines victimes et même certains effets aquatiques ont été rajoutés par ordinateur. Il faut voir les éclaboussures numériques de l'eau pour le croire. A coté, les maquettes de requins sont néanmoins crédibles, très souvent filmées rapidement pour nous éviter de voir leur mauvaise qualité. Les acteurs sont d'une médiocrité assez fascinante, notamment l'impassible Baldwin, arborant la meme expression tout le long du film.

Enfin, Venise. C'est simple, le film a été tourné en Bulgarie, comme souvent chez NI. Ainsi, les images de Venise sont des images documentaires, voire de touristes, et on voit rarement les acteurs évoluer en plan large...ou alors, devant un des films documentaires. En plus, comme on est à Venise, forcément, le cliché par excellence: on met de la musique classique et de l'opéra. Ce qui a en plus l'avantage de ne pas couter bien cher.

Bref, Nu Image est grand, Nu Image est fort, Nu Image est inimitable. Qui a dit "tant mieux"?

Note: euuuuh difficile à dire...
 
Repost 0
Published by Raoult Steeve - dans Shark In Venice
commenter cet article